• violence-urbaine

     

     

     

     

     

     

     

    Violence Urbaine : La Dérive des LACHES !

     

    Lettre Ouverte Adressée à Monsieur Joël CENSIER ,

     

    Père de JEREMY , DCD à l’âge de 19 ans, assassiné par des LACHES.

     

    Monsieur,

     

    Je viens de recevoir votre témoignage qui m’a bouleversé profondément, en effet , la violence urbaine est un problème sociologique grave qui concerne tous les parents mais aussi tous les enfants dont nous sommes responsables civilement.

     

    La Police ne peut et ne doit pas se substituer à la Justice , pourtant , nous représentons le dernier rempart social qui protége les plus faibles de ceux qui refusent d’intégrer les valeurs élémentaires de la Patrie en se marginalisant dans une violence urbaine sans aucun précédent Historique.

     

    Le Meurtre Barbare de JEREMY en représente malheureusement un nouvel épisode sanglant qui découle de l’échec de l’éducation des parents mais aussi d’un manque incontestable de toutes valeurs morales et de respect d’autrui de la part de certains petits malfrats qui se distinguent dans la cruauté arbitraire liée à la bêtise de ces quelques HOMO PRIMATUS qui se cachent misérablement derrière des masses de LACHES.

     

    Dans ce cadre particulier , les politiques sécuritaires s’imposent de FACTO car nous ne pouvons accepter la montée de ces violences gratuites et exponentielles qui détruisent des Familles définitivement.

     

    Policier, Républicain , Démocrate , je n’accepte pas le Dictat de certaines personnes qui se couvrent derrière des idéaux religieux ou politiques extrémistes qui ne respectent ni les Hommes , ni les Femmes , ni les Enfants et réfutent toutes notions d’EQUITE.

     

    Je vous apporte donc formellement mon soutien , cher collègue , car je dénonce les dérives du système depuis bien longtemps et je refuse également toute forme de négociation en matière de violences urbaines en BANDE qui devraient faire l’objet de sentences exemplaires car ce type bien particulier de délinquants primaires , violents et sans HONNEURS , deviendront à moyen terme , des TUEURS qui n’hésiteront pas à faire feu avec des armes de première catégorie sur le peuple ou sur sa POLICE REPUBLICAINE marquée récemment par le décès à Vitrolles du sous-brigadier de la BAC de MARSEILLE , Monsieur Eric LALES âgé de 37 ans.

     

    PS ou AVERTISSEMENT :

     Les lâches devraient comprendre que SANS ETAT DE DROIT , ils disparaîtront sans délais…

    SIGNEZ LE PACTE 2012 POUR LA JUSTICE DEPUIS L’URL SUIVANTE :

    http://www.pacte2012.fr/video.html

     

     

    votre commentaire
  •  

    PASSE MOI TON FRIC OU CASSE TOI

    passe-moi-ton-fric

    Monsieur VERDI  Patrice                                                  Cannes la Bocca le 25/11/11

     

    à

     

     

     

    Monsieur le Président de la République
    Palais de l’Elysée
    55, rue du faubourg Saint-Honoré
    75008  Paris

     

     

     

    Monsieur le Président,

     

     

     

    Je viens de recevoir l’arrêt de la CAA de MARSEILLE en date du 03/11/11.

     

     

     

    Cette date qui correspond à votre présence sur le sol CANNOIS tend à démontrer publiquement votre intervention dans ce dossier où l’inégalité sociale semble avérée car les conclusions de la défense oublient de préciser que j’aurais du bénéficier de la présomption d’innocence dénoncée le 15/05/02 par le TA de NICE ainsi que la commission de discipline et que je bénéficie de la loi d’amnistie ainsi que du recouvrement de l’intégralité de mes droits civiques et civils depuis le 17/05/11.

     

     

     

    La ville de CANNES ne vous précise pas également que deux policiers municipaux condamnés pour des délits de harcèlement sexuel à des peines bien supérieures à la mienne et qui n’ont bénéficié d’aucune amnistie, ont été protégés par le Maire de CANNES pendant l’instruction et ont conservé leur fonction sociale, il y a donc un rapport entre la dénonciation de délits ou de crimes à caractère sexuel qui entraînent la suppression de toute fonction sociale et ceux qui les commettent et sont protégés de fait par le Maire de CANNES.

     

     

     

    Monsieur le Président, j’ai décidé de me pourvoir en cassation devant le conseil d’Etat et s’il le faut devant la CEJ en temps voulu car l’enjeu n’est plus de démontrer l’injustice incontestable du système mais l’antisémitisme et le racisme qui se cache derrière une politique d’austérité pitoyable couvrant des décisions de Justice instrumentées par l’exécutif où les avocats se désistent avec la bénédiction de certains magistrats nommés par vos ministres à des fins politiciennes incontestables.

     

     

     

    Je suis donc choqué une fois de plus de la perfidie des élites qui inspirent la peur au peuple car je suis un policier républicain donc un insoumis culturellement, je ne protégerai pas uniquement les intérêts du Grand Capital que vous connaissez bien en la personne du Docteur Jacques SERVIER défendu socialement par vos talents d’avocat d’affaires à NEUIILY et qui déclare en 2011 : «   Le Mediator, ce n’est que trois morts; 500 est un beau chiffre marketing. Les autres avaient déjà des valvulopathies » ; de tels propos démontrent un mépris de la nature humaine et des conséquences sociales de la mise sur la marché d’une molécule qui m’a été prescrite personnellement pendant plusieurs années qui est semblable à l’ISOMERIDE et qui a tué plus de 2000 personnes aux USA.

     

     

     

    Je respecte par idéologie toutes les différences sociales et culturelles mais j’ai surtout de l’affection et non pas du mépris pour les plus pauvres donc pour le Peuple, je n’appartiens donc pas et n’appartiendrai jamais à cette minorité antisémite qui se sert continuellement et ne sert pas la France.

     

     

     

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

     

    PS : Français , Résistez , Vos Enfants disparaissent comme vos libertés.

     

     

     

     

     

     
    Publié dans Non classé | Laisser un commentaire | Modifier

    votre commentaire
  •  

    PASSE MOI TON FRIC OU CASSE TOI

    Monsieur VERDI  Patrice                                                  Cannes la Bocca le 25/11/11

     

    à

     

     

     

    Monsieur le Président de la République
    Palais de l’Elysée
    55, rue du faubourg Saint-Honoré
    75008  Paris

     

     

     

    Monsieur le Président,

     

     

     

    Je viens de recevoir l’arrêt de la CAA de MARSEILLE en date du 03/11/11.

     

     

     

    Cette date qui correspond à votre présence sur le sol CANNOIS tend à démontrer publiquement votre intervention dans ce dossier où l’inégalité sociale semble avérée car les conclusions de la défense oublient de préciser que j’aurais du bénéficier de la présomption d’innocence dénoncée le 15/05/02 par le TA de NICE ainsi que la commission de discipline et que je bénéficie de la loi d’amnistie ainsi que du recouvrement de l’intégralité de mes droits civiques et civils depuis le 17/05/11.

     

     

     

    La ville de CANNES ne vous précise pas également que deux policiers municipaux condamnés pour des délits de harcèlement sexuel à des peines bien supérieures à la mienne et qui n’ont bénéficié d’aucune amnistie, ont été protégés par le Maire de CANNES pendant l’instruction et ont conservé leur fonction sociale, il y a donc un rapport entre la dénonciation de délits ou de crimes à caractère sexuel qui entraînent la suppression de toute fonction sociale et ceux qui les commettent et sont protégés de fait par le Maire de CANNES.

     

     

     

    Monsieur le Président, j’ai décidé de me pourvoir en cassation devant le conseil d’Etat et s’il le faut devant la CEJ en temps voulu car l’enjeu n’est plus de démontrer l’injustice incontestable du système mais l’antisémitisme et le racisme qui se cache derrière une politique d’austérité pitoyable couvrant des décisions de Justice instrumentées par l’exécutif où les avocats se désistent avec la bénédiction de certains magistrats nommés par vos ministres à des fins politiciennes incontestables.

     

     

     

    Je suis donc choqué une fois de plus de la perfidie des élites qui inspirent la peur au peuple car je suis un policier républicain donc un insoumis culturellement, je ne protégerai pas uniquement les intérêts du Grand Capital que vous connaissez bien en la personne du Docteur Jacques SERVIER défendu socialement par vos talents d’avocat d’affaires à NEUIILY et qui déclare en 2011 : «   Le Mediator, ce n’est que trois morts; 500 est un beau chiffre marketing. Les autres avaient déjà des valvulopathies » ; de tels propos démontrent un mépris de la nature humaine et des conséquences sociales de la mise sur la marché d’une molécule qui m’a été prescrite personnellement pendant plusieurs années qui est semblable à l’ISOMERIDE et qui a tué plus de 2000 personnes aux USA.

     

     

     

    Je respecte par idéologie toutes les différences sociales et culturelles mais j’ai surtout de l’affection et non pas du mépris pour les plus pauvres donc pour le Peuple, je n’appartiens donc pas et n’appartiendrai jamais à cette minorité antisémite qui se sert continuellement et ne sert pas la France.

     

     

     

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

     

    PS : Français , Résistez , Vos Enfants disparaissent comme vos libertés.

     

     

     

     

     

     
    Publié dans Non classé | Laisser un commentaire | Modifier

    votre commentaire
  •  

    INDIGNATION PUBLIQUE AU SOMMET DU G20 : UNE AUSTERITE A 20 MILLIONS D’EUROS POUR DEUX JOURNEES DE PALABRES ET UME IMPUNITE JUDICIAIRE PLENIERE DESORMAIS ACCORDEE PRESIDENTIELLEMENT AU MAIRE DE CANNES MALGRE SES VIOLATIONS AVEREES DU CP DEPUIS BIENTOT 10 ANS !

     

    Monsieur VERDI  Patrice                                                  Cannes la Bocca le 28/10/11

     

    à

     

     

     

    Madame le Président Jacqueline SILL

     

    Cour Administrative d’Appel de Marseille

     

    45 boulevard Paul-Peytral
    13291 Marseille Cedex 06
    Téléphone : 04 91 04 45 45
    Télécopie : 04 91 04 45 00
    Courriel : greffe.caa-marseille@juradm.fr

     

    Madame le Président,

     

     

     

    J’ai téléphoné ce jour à 09h30 au service paie de la ville car je n’ai aucune trace sur mon compte CCP du virement de mes indemnités maladies car je suis actuellement en dépression ce qui est prouvé par mes arrêts médicaux envoyés tous les mois en LR avec AR à Monsieur le Maire de CANNES représenté actuellement par Monsieur le Député de la huitième circonscription des AM qui supprime donc arbitrairement mes droits sociaux en violation du code pénal car la présence de Monsieur le Président de la République sur le sol cannois pour le sommet du G20 , soutenue par les deux principaux Casinotiers Français présents à CANNES pour le soutien financier apporté aux élections présidentielles de 2012 par les groupes BARRIERE et PARTOUCHE semble apporter à Monsieur BROCHAND une assurance pénale inégalée depuis 10 ans.

     

     

     

    Cette décision délictuelle de supprimer la couverture sociale minimale d’un montant de 700 euros mensuels versée par le receveur percepteur municipal est totalement illégale car les indemnités maladie payées actuellement n’entrent pas dans le cadre du reliquat de 124 jours d’indemnités chômages qui ne sont plus payées depuis des années et qui sont d’un montant de 1000 euros environ.

     

     

     

     

     

    L’UMP portera désormais historiquement la responsabilité politique de ce problème personnel entre eux et NOUS , les socialistes libres et insoumis à la Politique de la Terreur, car le Maire de CANNES ne dirigera pas éternellement les institutions administratives qui semblent parfois malheureusement lui être dévouées pour le moment alors que tous les fonctionnaires sont soumis à l’article 40 du CPP.

     

     

     

    Veuillez agréer, Madame le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

     

    PS : Je me réserve le droit d’informer avant le début du G20 l’ensemble des médias par le biais entre autres choses des réseaux sociaux sur les pratiques politiques partiales du Maire de CANNES en matière de protection sociale d’un adhérent du Parti Socialiste si cette situation illégale ne cesse pas sans délai alors que le montant de ce sommet se chiffrera en dizaines de millions d’euros.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    votre commentaire
  •  

    INDIGNATION PUBLIQUE AU SOMMET DU G20 : UNE AUSTERITE A 20 MILLIONS D’EUROS POUR DEUX JOURNEES DE PALABRES ET UME IMPUNITE JUDICIAIRE PLENIERE DESORMAIS ACCORDEE PRESIDENTIELLEMENT AU MAIRE DE CANNES MALGRE SES VIOLATIONS AVEREES DU CP DEPUIS BIENTOT 10 ANS !

     

    Monsieur VERDI  Patrice                                                  Cannes la Bocca le 28/10/11

     

    à

     

     

     

    Madame le Président Jacqueline SILL

     

    Cour Administrative d’Appel de Marseille

     

    45 boulevard Paul-Peytral
    13291 Marseille Cedex 06
    Téléphone : 04 91 04 45 45
    Télécopie : 04 91 04 45 00
    Courriel : greffe.caa-marseille@juradm.fr

     

    Madame le Président,

     

     

     

    J’ai téléphoné ce jour à 09h30 au service paie de la ville car je n’ai aucune trace sur mon compte CCP du virement de mes indemnités maladies car je suis actuellement en dépression ce qui est prouvé par mes arrêts médicaux envoyés tous les mois en LR avec AR à Monsieur le Maire de CANNES représenté actuellement par Monsieur le Député de la huitième circonscription des AM qui supprime donc arbitrairement mes droits sociaux en violation du code pénal car la présence de Monsieur le Président de la République sur le sol cannois pour le sommet du G20 , soutenue par les deux principaux Casinotiers Français présents à CANNES pour le soutien financier apporté aux élections présidentielles de 2012 par les groupes BARRIERE et PARTOUCHE semble apporter à Monsieur BROCHAND une assurance pénale inégalée depuis 10 ans.

     

     

     

    Cette décision délictuelle de supprimer la couverture sociale minimale d’un montant de 700 euros mensuels versée par le receveur percepteur municipal est totalement illégale car les indemnités maladie payées actuellement n’entrent pas dans le cadre du reliquat de 124 jours d’indemnités chômages qui ne sont plus payées depuis des années et qui sont d’un montant de 1000 euros environ.

     

     

     

     

     

    L’UMP portera désormais historiquement la responsabilité politique de ce problème personnel entre eux et NOUS , les socialistes libres et insoumis à la Politique de la Terreur, car le Maire de CANNES ne dirigera pas éternellement les institutions administratives qui semblent parfois malheureusement lui être dévouées pour le moment alors que tous les fonctionnaires sont soumis à l’article 40 du CPP.

     

     

     

    Veuillez agréer, Madame le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

     

    PS : Je me réserve le droit d’informer avant le début du G20 l’ensemble des médias par le biais entre autres choses des réseaux sociaux sur les pratiques politiques partiales du Maire de CANNES en matière de protection sociale d’un adhérent du Parti Socialiste si cette situation illégale ne cesse pas sans délai alors que le montant de ce sommet se chiffrera en dizaines de millions d’euros.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    votre commentaire